Grands projets environnementaux

Contexte Gestion des ressources Sécurité industrielle Energie et climat Grands projets environnementaux Communication avec les riverains et autorités
IntroductionFluorRejets MeuseParticules fines

Le contexte

Tout comme la sécurité,  l’environnement est au cœur de notre projet d’entreprise. Chez Prayon, nous nous sommes engagés à réduire nos impacts environnementaux et à respecter toutes les exigences légales dont celles de nos permis d’environnement.

Indispensables à l’exercice de nos activités, les permis d’environnement encadrent les conditions dans lesquelles Prayon est autorisé à exploiter. Notamment concernant les rejets dans l’air et dans l’eau.

La problématique

Souvenez-vous au cœur de nos activités se trouve la production d’acide phosphorique. Malgré nos multiples précautions, certains rejets accidentels peuvent entraîner des dépassements des valeurs fixées par nos permis d’environnement.

Au cours des dernières années, notamment en 2015, nous avons connu sur le site d’Engis plusieurs rejets accidentels d’acide phosphorique dilué en Meuse.

Nous avons systématiquement notifié ces incidents aux autorités.

Consciente que cette situation était inacceptable, Prayon a pris des mesures pour y remédier sous l’impulsion de la Direction.

La problématique

Mesures prises

Tirer les leçons des incidents

Chaque incident a fait l’objet d’une analyse approfondie des causes. Des actions correctives sont définies, documentées sur les rapports d’incidents transmis aux autorités, et mises en œuvre conformément aux engagements pris.
Un état d’avancement de ces actions est régulièrement communiqué aux autorités.

Mesures structurelles à moyen terme

Nous avons établi pour le site d’Engis un plan visant à sécuriser les zones où subsistent des risques d’écoulement accidentel.
Ce plan, qui nécessite des investissements de plusieurs millions d’euros, est décliné en une planification d’études et d’investissements pluriannuels, priorisé selon l’analyse des risques. La Direction en assure le suivi.

Mesures complémentaires visant à réduire l’ampleur des rejets accidentels.

Depuis septembre 2015, pour l’ensemble des installations , Prayon a mis en place une procédure pouvant aller jusqu’à l’arrêt de l’usine en cas de dépassement significatif des normes fixées dans nos permis d’environnement.
Cette procédure permet aussi d’orienter et d’optimiser la recherche et l’identification des dysfonctionnements.

Investissements réalisés

2016

Sur l’usine P2

  • Construction d’encuvements autour de certains équipements dans le but de contenir les fuites : 260.000 euros
  • Placement de conductimètres dans les eaux de rejet de l’usine P2, dans le but d’identifier plus rapidement l’origine d’un dysfonctionnement : 50.000 euros
  • Installation d’un second appareil SKALAR de mesure dans les rejets : 21.000 euros

Sur l’usine Soufre et Energie

  • Mise en place d’une zone de rétention sur le poste de chargement camions d’acide sulfurique : 84.000 euros

Sur l’usine D1

  • Renforcement du contrôle en temps réel des points de sortie de l’installation vers le réseau d’égouttage : 60.000 euros

2017

Sur l’usine P2

  • Extension de l’instrumentation sur les concentrations, dans le but de prévenir encore plus efficacement les débordements
  • Installation de conductimètres dans les eaux de sortie des condenseurs, dans le but de détecter les situations d’écart
  • Construction d’un encuvement au rez-de-chaussée du filtre 24, dans le but de contenir les fuites ou débordements potentiels de plusieurs équipements
  • Etude de l’installation de brise-jets, sur les tanks déjà encuvés, visant à empêcher qu’une fuite par jet depuis la paroi d’un tank ne s’écoule au-delà de l’encuvement

2018 et années suivantes

Nous poursuivons les investissements dans le cadre du projet rejets en Meuse :

  • Finalisation du programme sur l’usine P2, avec notamment l’encuvement des cuves de digestion (2018 et 2019)
  • Préparation et réalisation des investissements sur les autres usines du site (avec en priorité l’usine d’acide sulfurique et l’usine de purification d’acide phosphorique).

De nouveaux investissements sont prévus afin de poursuivre les réalisations sur d’autres zones du site.

Les résultats

Grâce aux investissements réalisés depuis 2015 le nombre d’incidents a significativement diminué (voir graphique ci-dessous). Ce résultat n’aurait pas été possible sans l’implication du personnel dans les usines.

Graphe incidents notifiés

(*) au 30/09/2018